Asspropro
Devenir membre

Communiqué de presse: Accueil du public dans les salles

Posté le
Communiqué de presse: Accueil du public dans les salles

Accueil du public dans les salles – publié le 26/08/2020

Suite aux décisions du Conseil National de Sécurité du jeudi 20 août, la Ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard va transmettre un protocole de base générique à l’ensemble des secteurs culturels dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce protocole de base a été établi après consultation de divers représentants des secteurs culturels et de virologues. Il définit les conditions permettant l’accueil du public.

Pour rappel, le Conseil National de Sécurité (CNS) du jeudi 20 août a autorisé la reprise d’événements culturels avec un nombre maximum de 200 personnes assises dans un espace intérieur et de 400 personnes assises dans un espace extérieur. Il est également prévu pour les salles et organisateurs d’événements une possibilité de demander une dérogation aux autorités communales pour accueillir plus de public. Ces dérogations communales doivent elles-mêmes obtenir l’accord de la ou du ministre de tutelle et l’avis d’un virologue.

La ministre de la Culture a, dans les limites du cadre donné par le CNS, souhaité assouplir les conditions d’accueil imposées aux gestionnaires de salle dépendant de la Fédération afin de favoriser une reprise des activités culturelles plus soutenable pour le secteur tout en garantissant une sécurité maximale pour les spectateurs. Cet assouplissement se fait en cohérence avec des décisions prises dans d’autres secteurs dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles comme celui de l’enseignement supérieur.

Concernant l’accueil du public, le cadre général figurant dans le protocole de base de la Fédération prévoira notamment les principes suivants applicables à partir du 1er septembre :

–    la réduction de la distance physique entre spectateurs isolés ou bulles de spectateurs à un siège ou 1m (contre 1m50 actuellement). Cette réduction concerne tant les événements intérieurs qu’extérieurs. 
–    le port du masque dans une salle reste obligatoire à partir de 12 ans. Cette mesure ne concerne pas les artistes présents sur scène.
–    des mesures d’hygiène doivent être respectées pour les salles (aération, gel ou savon permettant la désinfection des mains, nettoyage etc…) ;
–    une information claire est fournie au public sur le dispositif sanitaire (mesures de sécurité, protection des publics à risque,…) ;
–     la sortie et l’entrée des spectateurs doivent être organisées de manière à éviter les concentrations de public sur une superficie restreinte.

Le protocole de base propose des balises communes à l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles par souci de cohérence. Il vise également à guider les autorités communales qui seront sollicitées par des demandes de dérogation et à faciliter leurs démarches.

Pour les demandes de dérogation concernant les salles, lieux de spectacle et cinémas, bénéficiant d’un contrat-programme ou d’une convention avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’accord de la Ministre de la culture sera donné aux autorités locales sous réserve du respect des principes généraux repris dans le protocole de base. Une check-list sanitaire sera en outre publiée sur le site culture.be pour accompagner les communes. Les autorités locales peuvent faire appel au guichet culture de la Fédération afin d’obtenir l’avis d’un virologue et l’accord formel de la Ministre ainsi que pour répondre à leurs questions éventuelles.

La ministre de la Culture Bénédicte Linard poursuivra la concertation avec le secteur culturel, les experts sanitaires et les autres communautés afin d’envisager de nouveaux assouplissements concernant l’accueil du public en tenant compte des études menées sur la circulation du virus.

Pour Bénédicte Linard «  les lieux culturels sont prêts à accueillir le public en toute sécurité. Il est important que les opérateurs, les salles, les artistes, les techniciens, durement touchés par la crise sanitaire et ses conséquences ces derniers mois, puissent retravailler dans des conditions qui doivent progressivement se normaliser, en cohérence avec d’autres secteurs d’activités. Il est également fondamental que les citoyens puissent de nouveau avoir accès à la culture.»

« Depuis le début du déconfinement, la Fédération Wallonie-Bruxelles travaille en concertation étroite avec les  représentants des acteurs culturels pour permettre une reprise soutenable des activités avec public tenant compte d’une exigence maximum de sécurité pour les spectateurs. Cette dynamique va se poursuivre. Il est important de faire confiance au monde culturel et que ce travail ne soit plus mis en péril par des décisions brutes et non concertées avec le secteur. Nous devrons cohabiter ces prochains mois avec le virus. Cette cohabitation doit être tenable pour le secteur culturel. Vivre sans culture, ce n’est pas vivre. »  conclut la Ministre de la Culture.

La Vice-Présidente et Ministre de l’Enfance,
de la Santé, de la Culture, des Médias et des Droits des Femmes,
Bénédicte LINARD